Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Municipales:« Sèvres vraiment à gauche »

Réunion publique du 7 février

« Sèvres vraiment à gauche »

Il y avait 36 personnes présentes

Après une introduction politique, puis la présentation par lui-même de notre candidat (Gilles Chobert a insisté sur son engagement, en tant qu’ouvrier qui ne supporte plus la situation actuelle), Georges Meisner a présenté l’état actuel de notre réflexion sur la solidarité, en insistant beaucoup sur la nécessité de tisser des liens sociaux.

Ensuite, un débat s’est engagé à propos du stationnement dans la ville. Si Bagneux a opté pour le stationnement gratuit, Sèvres a choisi une toute autre voie. Il faudrait offrir aux habitants de la ville un stationnement gratuit. Proposition : qu’une partie des sommes actuellement récoltées par le stationnement soit attribuées au logement social.

En 2003, la Mairie a décidé de supprimer la navette qui conduisait les enfants de Danton à Gambetta.

Puis Frédéric Constant présenta nos propositions sur le logement, avec pour grand axe une véritable politique sociale.

Un intervenant dans la salle fait remarquer qu’en Mairie, plus personne n’est affecté à la serrurerie, la menuiserie, la plomberie ; la ville délègue au privé, à des entreprises anonymes. Par ailleurs, 4 chauffeurs de car vont être à la retraite cette année. Quel remplacement et quelles conséquences ?

C’est ensuite Gilles Vuilleminot qui développe nos propositions dans le domaine du développement durable. Là encore, un débat s’engage, où est affirmé le désir de préserver de petits îlots naturels dans une ville agréable à vivre mais où se développent constructions de standing et spéculation immobilière. Ce contre quoi nous nous engageons à lutter, en rappelant que les permis de construire sont délivrés par le Maire.

Jean Dupleix évoque nos réflexions sur la jeunesse et l’école, qui en France, favorise les inégalités. Face à la crise et ses angoisses, de plus en plus de parents et d’enseignants recherchent des solutions individuelles, avec un développement du privé. Dans ce domaine, la Mairie a une grande responsabilité, sans savoir quoi faire, comment faire. Il s’agit de ne pas déposséder l’Education Nationale tout en assumant nos responsabilités municipales. La refondation de l’école proposée par le Gouvernement doit être saisie comme une chance – en offrant à nos enfants des activités artistiques, culturelles de qualité.

Le sport a Sèvres est deux fois plus cher qu’à Meudon et Boulogne… Nous avons, là comme ailleurs, des choses à faire, simples – symboliques et fortes.

S’en suivirent trois interventions du public de nature très différentes :

- la première soulignait que ce n’était pas d’un programme local sur l’habitat dont nous aurions besoin. Car la loi Boutin est là, non remise en cause par le Gouvernement actuel. Elle bloque toute action de fond et menace l’avenir même du logement social.

- Puis une des têtes de liste du PS présente est intervenue sur le thème « nous avons beaucoup de choses en commun, nous partageons beaucoup de valeurs et d’objectifs. »

- Une autre personne se présentant comme républicaine de gauche sans être inscrite à un parti, insista, de façon assez virulente, sur le fait qu’il s’agit d’élections municipales et donc sans rapport avec les problèmes nationaux. Certains apprenaient ensuite qu’elle est sur la liste PS.

Quelques mots politiques en forme de conclusion, d’appel à lutter contre l’abstention ainsi qu’à voter pour notre liste – et Gilles a conclu cette soirée par quelques mots chaleureux et engagés. Avant qu’un pot amical nous réunisse. Et qu’un drapeau nous permette de récolter plus de 150 euros.

Tag(s) : #Municipales, #Municipales Sèvres, #Sèvres