Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques fralibiennes des Fralib (2). Report du meeting à Paris le 29. La lutte continue

.

.

.

Pour des raisons techniques et organisationnelles, le Comité National de Soutien aux salariés de Fralib a décidé de reporter le meeting prévu à la Bourse du Travail de Paris le 29 novembre.

Ce qui n'empêche pas les Fralib d'être très actifs. Voici quelques derniers événements autour de leur combat.

.

.

Le mardi 26 novembre, les Fralib ont participé au rassemblement à 11H30 devant la Préfecture des Bouches du Rhône à Marseille pour manifester contre la réforme des retraites et continuer la lutte pour l’emploi et les salaires.

.

Ce soir, Mercredi 27 novembre, les Fralib étaient présents aux "2èmes rencontres Travail-Cinéma" qui auront lieu à l'auditorium de Aureilhan (17h30) - (banlieue de Tarbes) à l’initiative de l’I.D.H.S. CGT des Hautes-Pyrénées. Le film Pot de thé / Pot de fer y est diffusé, puis suivi d’un débat.

Pot de thé / pot de fer , film de 70 min, sorti en 2011, réalisé par Claude Hirsch, ancien ouvrier et syndicaliste dans l’automobile.

.

Alors que les ouvriers de l'usine Fralib de Gémenos, groupe Unilever, sont en lutte contre la menace de fermeture pour délocalisation, Claude Hirsch va les suivre, caméra à la main, pendant un an.

"Ils parlent de leurs conditions de travail, de leur révolte contre le patron et le capitalisme, de leur lutte pour continuer à travailler ici, maintenant, collectivement, pour eux, pour leurs enfants"...

.

Avant que le prédateur UNILEVER, gigantesque multinationale principalement agro-alimentaire, décide d'abandonner le procédé de fabrication naturelle des tisanes pour le tout chimique à Gemenos :

« On avait l’impression malgré notre appartenance à un groupe international (Unilever) de travailler comme un artisan - dans le sens noble du terme avec un vrai savoir-faire. Il fallait entre un et deux ans de formation pour connaître la fabrication des nombreuses recettes. On gérait, on contrôlait tout le processus de fabrication, on cuisinait, car malgré la similitude des processus chaque recette avaient ses exigences tant par la nature des plantes (thé de différentes origines ou plantes tels que camomille, tilleul, verveine) que par la météo ambiante (hydrométrie...) et le tout pour arriver a un produit uniforme de goût, texture. Pour cela on contrôlait de manière visuelle, tactile, olfactive et des contrôles en coopération avec le laboratoire. […] On utilisait des arômes naturels tels que des gousses de vanille pour le thé du même nom, du jus de citron, des fruits secs râpés, des épices, des zestes de fruits… »

[Extrait d'un texte écrit par Christian Sanchez,Yves Baroni salariés en grève à Fralib et avec la participation d' Hélène Le Cacheux (membre du BN du Parti de Gauche).]

Les travailleurs seront obligés de manipuler des bidons où dessus était imprimée une tête de mort et dont le contenu entrait dans la composition des produits alimentaires élaborés. Du poison social aussi pour les travailleurs subissant le harcèlement des petits chefs. La production est entravée par les consignes des cadres. Bientôt la délocalisation et les licenciements les menacent explicitement.

"Ils s'interrogent. Ils résistent. Ils s'affirment...", puis se métamorphosent en Fralib autogestionnaires, féministes et écologistes.

Chroniques fralibiennes des Fralib (2). Report du meeting à Paris le 29. La lutte continue

.

.

Vendredi 29 novembre ce sera à l’UTOPIA de Bordeaux qu’une soirée de solidarité sera organisée par la radio la clé des ondes autour du film Pot de thé / Pot de fer et là aussi les Fralib y seront.

.

.

Chroniques fralibiennes des Fralib (2). Report du meeting à Paris le 29. La lutte continue
Chroniques fralibiennes des Fralib (2). Report du meeting à Paris le 29. La lutte continue

Coupure de presse sur le concert de soutient des Ceacom, avec la présence d' HK, des Fralibos et des fralib, qui se déroulait le jeudi 22 novembre.

.

.

Chroniques fralibiennes des Fralib (2). Report du meeting à Paris le 29. La lutte continue

.......

Pour faire fléchir Unilever et récupérer la marqur Eléphant, boycottons les produits Unilefer

Pour faire fléchir Unilever et récupérer la marqur Eléphant, boycottons les produits Unilefer

Tag(s) : #Fralib, #Films - Documentaires, #Échos des Luttes, #Autogestion